Tickets Stromae

L’univers musical francophone est très riche et se met aux couleurs des sonorités et tendances contemporaines. Les musiques actuelles suivent les rythmes électro, hip hop, R’nb et Rap. Il existe toute une panoplie de chanteurs, slameurs, rappeurs et autres poètes de la chanson qui marient bien talents vocaux, poétistes et percussionnistes. Au no...

L’univers musical francophone est très riche et se met aux couleurs des sonorités et tendances contemporaines. Les musiques actuelles suivent les rythmes électro, hip hop, R’nb et Rap. Il existe toute une panoplie de chanteurs, slameurs, rappeurs et autres poètes de la chanson qui marient bien talents vocaux, poétistes et percussionnistes. Au nombre de cette flopée de chanteurs qui composent la nouvelle génération, se font remarquer de grands noms comme La Fouine, Booba, Zaho Maître Gims et son groupe Sexion d’assaut pour ne citer que ceux-là. Au milieu de cette jeune génération aux talents confirmés, se cache un grand nom de la musique belge. Il s’agit d’une vedette dotée de talents artistiques novateurs et créatifs. Ses réalisations artistiques ont fait danser des millions de fans au gré des rythmes originaux de ses tubes comme « Alors on danse » et « Papaoutai ». Vous le savez certainement, il est bien question de Stromae. Quelle est l’histoire de l’homme et comment se dessinent les succès de sa jeune carrière musicale ? Voici pour vous dans les lignes suivantes la biographie de Stromae qui vous met au courant de tout ce que vous devez savoir sur ce chanteur.

Les débuts douloureux et timides de Stromae

Métisse, le jeune artiste Stromae de son vrai nom Paul Van Haver est né le 12 mars 1985, d’un père rwandais et d’une mère belge originaire de Flandres. En 1994, alors qu’il n’était âgé que de 9 ans, il subit la douloureuse perte douloureuse de son père lors du génocide rwandais. Stromae fut donc élevé avec ses autres frères et sœur par sa mère à Bruxelles. Lorsqu’il a eu 11 ans, le futur chanteur s’intéressa à la musique et décida de s’inscrire à l’académie musicale de Jette. Il y suivit des cours de solfège et de batterie. Un peu plus tard il a été envoyé par sa mère à l’internat jésuite de Godinne. Paul Van Haver commença plus sérieusement à faire la musique en l’an 2000. Il s’essaya au Rap très influencé par les lyrics du rappeur français Booba et pris le surnom d’Opstromae. Pour écarter la ressemblance de son pseudonyme au nom d’un autre artiste, il opta finalement pour le nom Stromae. Ce nom dérive du verlan et signifie Maestro. Avec son ami Jedi il monte le groupe de rap « Suspicion ». Cette initiative a accouche de la chanson et du clip « Faut que t’arrêtes le Rap ». Pour des raisons de convenance son binôme quitta le duo et laissa Stromae qui se lança dans une carrière solo. Le rappeur belge enchaina les prestations artistiques en 2005 et prit part à « Hip Hop Family » l’année suivante.

Dans le but de financer son projet d’étude dans une école cinématographique, il travailla pendants quelques temps dans la chaine de restauration rapide Quick. N’ayant pas pu mobiliser les fonds nécessaires, il changea ses plans en suivant une formation d’ingénieur du son à l’INRACI Section Cinéma. C’est à ce moment qu’il réalisa grâce à ses économies, son premier opus de 4 titres : « juste un cerveau », « un flow », « un fond » et « un mic ». Pour progresser dans le milieu artistique, il entreprit plusieurs collaborations avec d’autres rappeurs. Ceci l’a conduit à participer à la compilation « Dès le départ » aux côtés de Bdbanx et Beratta. En 2008, il signa son premier contrat avec Because Music et Kilomaitre pour 4 années. Ce contrat lui offrit l’opportunité de composer le single « cette fois » interprété par Melissa M sur l’album « Avec tout mon amour ». Il réalisa également quatre autres compositions sur l’album « A l’ombre du show business » de Kerry James ainsi que beaucoup d’autres collaborations sur des chansons d’artistes de sa ville. Parallèlement à ses réalisations et prestations, Stromae publia sur le net ses vidéos « les leçons de Stromae » dans lesquelles il expliquait ses créations musicales.

L’album « Cheese », précurseur d’une carrière phénoménale

Parallèlement à l’évolution de sa carrière, Stromae décrocha un stage en 2009 chez NRJ à Bruxelles. Il fût placé en programmation par Vincent Verbelen sur les instructions de la présentatrice de l’émission « NRJ Mash Up ». En dehors de ses vidéos qu’il avait l’habitude de poster sur internet, il créa sa propre entreprise musicale qu’il nommaMosaert, anagramme de son pseudonyme. Repéré par Universal Music France, la maison de production lui offrit en 2009 un contrat de licence qu’il signa pour assurer la promotion et la distribution. Le jeune artiste impressionnait fortement son entourage professionnel. Pascal Nègre avait même confié qu’il était sidéré par la force de ses chansons, de ses textes et qu’il était agréablement séduit par le buzz qu’il créait autour de ses vidéos. En effet, son compte « My Space » à l’époque était habituellement très suivi. En prémices à la sortie de son 1er album, Stromae sortit les singles « Alors on danse », et « Up saw liz ». L’album lui-même titré « Cheese » sortit le 21 juin 2010 dans les bacs et le 14 juin en version numérique. Le nom « Cheese » fut donné selon ses confidences, en référence aux sourires qui se dessinent sur les photographies de classe. Il en parla notamment dans une chanson de l’album qui justement s’intitulait « Cheese ».

Les chroniques en ligne ainsi que les médias de la presse francophone se mirent à comparer l’artiste au chanteur Gaétan Roussel du groupe de rap français, car sa voix rappelait étrangement celle du rappeur français. Ce premier album a connu un succès phénoménal dans toute la Belgique au point de s’exporter dans toute l’Europe. A ce titre, le morceau « Alors on danse » éclata dans les bacs et rencontra un accueil plus que favorable du public qui l’adopta rapidement. La chanson passe sur toutes les radios de la place et sur les chaînes tv francophones. La jeunesse adolescente a bien vite été accrochée par les lyrics du morceau et se mit à le reprendre en chœur partout où il était joué. Le public amateur ayant adopté la chanson, elle se répandit dans toute l’Europe et les autres métropoles continentales. Ainsi, le titre se vendit bien, permettant à l’artiste de faire fortune. Pour la petite histoire, « Alors on dance » se classa en tête des ventes en Allemagne, en France, en Belgique, en Suisse et au Québec. Le succès rencontré par ce morceau lui a permis d’obtenir quelques récompenses. Ainsi, le 03 avril 2010, au cours de la cérémonie de récompense musicale, Stromae se vit décerner des mains de la ministre de la culture de la communauté francophone belge, le 1er NRJ Award de la révélation musicale belge francophone de 2009. Surfant sur la vague de succès de ce titre phare, l’artiste belge sortit en collaboration avec le rappeur américain Kanye West, le remix d’ « Alors on danse » le 22 septembre 2010.

D’autres reprises de la chanson furent réalisées dans d’autres versions par divers artistes. On compte donc dans le répertoire des remix du morceau, celui chanté par The lost Finger. La reprise en anglais « And so we dance » de Kellylee Evans en version Jazz est toute aussi originale et intéressante. « Alors on danse » n’est pas le seul tube de Stromae à connaitre des remix à succès. Le morceau « Te quiero » a également été remixé par Paul Kalkbrenner. L’artiste belge connu beaucoup d’autres nominations avec ce titre culte. Ce fut le cas le 20 septembre 2010, lors de sa nomination aux MTV Europe Music Awards, pour gagner le titre continental. « Alors on dance » le fit également entrer dans la liste des nominés pour l’album de la révélation de l’année. En octobre 2010, il sortit la version accoustico-symphonique du même titre avec l’orchestre de Brive la Gaillarde. C’est également au cours de la même période qu’est sorti par Klaas le remix de son 3ème single « House’llelujah ». Une autre version remix a été produite par Klaas pour le compte du concert de solidarité 300 jours donné en l’honneur des journalistes retenu en otage, Hervé Ghesquiere et Stephane Taponier. Parce que son 1er album « Cheese » a rencontré un succès mondial impressionnant, Stromae a été une nouvelle fois nommé parmi les 10 lauréats des European Border Breakers Awards (EBBA) 2011. Au cours de la 4ème édition des Music Industry Awards, le jeune prodige belge a reçu le trophée du « hit de l’année 2010 » avec sa chanson « Alors on danse ». En janvier 2011, il a de nouveau été nominé aux NRJ Music Awards, mais cette fois ci pour la catégorie « Meilleure chanson française de l’année », toujours avec le tube qui a consacré sa carrière.

Par ailleurs, l’artiste se retrouva également nommé pour les Globes de Cristal 2011 pour le titre de meilleur interprète masculin. En février 2011, il reçu une « Victoire » dans la catégorie album de musique électronique/danse. Au cours de l’émission Taratata, Stromae se fit remarquer par son Medley de « Alors on danse » et « Don’t Stop The Party » avec Black Eyed Peas. L’artiste profita de ce canal pour annoncer à son public français les concerts, qu’il s’apprêtait à donner en France en première du groupe Black Eyed Peas. Pour ces concerts, le public s’est manifesté en grand nombre au point que les tickets concerts se sont vite écoulés. Stromae a donc connu de grands moments de prestations live au stade de France les 24 et 25 juin 2011, devant un public fou ayant rempli l’enceinte grâce aux places de concert.

Stromae Chanteur - Ticket,billet,place de concert

Racine Carrée, la nouvelle consécration

Au cours d’une interview qu’il accorda au magazine « Les Inrocks » en octobre 2011, Stromae annonçait déjà les couleurs de l’album qui viendrait confirmer ses succès récents. Il disait que cet album inédit serait un mélange d’influences afro avec des percussions lourdes, des sonorités cubaines ou rumba congolaises. Et ce fut réellement le cas. En février 2013, Stromae a sorti le single « Papaoutai » en introduction de son 2ème album « Racine Carré ». Le tube dansant et rythmique avec des airs de rumba congolaise emballe et enflamme aussitôt son public. Pour le compte de cet album, Stromae enregistra un trio aux cotés de Maitre Gims et Oreslan. En mai 2013, l’artiste belge créa le buzz en publiant une vidéo de lui ivre sur le net. Au cours de l’émission « Ce soir ou jamais », il interpréta 2 jours plus tard le morceau « Formidable ». Peu de temps après il sortit le vidéo clip de la chanson qui n’était autre que la scène dans laquelle il était filmé ivre et jouait le rôle d’un homme qui venait de rompre avec sa copine. L’originalité de ce clip est qu’il est intégralement tourné dans la rue en caméra cachée.

Cette vidéo culte rencontra un succès phénoménal puisque 3 jours seulement après sa sortie, le clip affolait les téléchargements sur le net et atteignit 3 000.000 de vues. Cet évènement est un record pour un artiste belge. Quelques mois plus tard en juin, Stromae annonça sa prochaine tournée de concerts. Il officialisa la 1ère date de concert et profitant des demandes euphoriques du public, des dates supplémentaires de concerts furent ajoutées à la tournée. Pour la promotion de ce nouvel album, Stromae enchaina les concerts dans des salles prestigieuses comme le Zénith de Paris et le Forest National. Chacun de ses concerts connaissait un succès phénoménal, car chaque fois que les places étaient mises en vente, les tickets concerts s’écoulaient comme de petits pains. Dès sa sortie le 16 aout 2013 l’album « Racine carrée » se classa en tête des ventes dans plusieurs pays comme la France, la Suisse, le Québec et bien sûr la Belgique. S’appuyant sur les succès de son 2ème album, Stromae fut invité à se produire lors de plusieurs concerts. En effet, il a chanté aux côtés de Rhoff, Youssouffa, Maitre Gims, Sexion d’assaut, et La Fouine lors du fameux concert « Urban Peace 3 » au stade de France en septembre 2013.

Quelques semaines plus tard, les morceaux de cet album commencèrent par attribuer d’autres récompenses musicales. Ainsi, en Octobre 2013, le morceau fétiche « Formidable » ajouta au palmarès de la vedette, le Prix Rolf Marbot de la chanson de l’année. Le mois suivant, il décrocha le trophée du meilleur artiste belge lors des Mtv Europe Music Awards. NRJ Music Awards l’a nommé pour les catégories « artiste francophone de l’année » et « clip de l’année » pour ses tubes « Papaoutai » et « Formidable ». Parce qu’il était devenu une des plus grandes célébrités francophones, Stromae fit son entrée au cours de l’hiver 2013 dans l’émission de Canal+ « Les Guignols » et eut droit à sa marionnette.

L’album de tous les records

L’album « Racine Carrée » continue, un an après sa sortie, de donner des succès record au chanteur belge. Les ventes ont atteint déjà 1,88 millions d’exemplaires en France. Il faut préciser que c’est le disque le plus vendu sur le territoire français malgré la crise qui mine le secteur des ventes discographiques. A l’international, il en a déjà écoulé 500.000 exemplaires, surtout en Amérique. L’album « Racine Carrée » a battu tous les records de téléchargements et de streaming qui existaient avant sa sortie. Le rappeur belge a récemment entamé une conquête de l’Ouest en décidant de faire une tournée de concerts dans cette partie du globe. Il a fait une intervention adorable sur une télévision américaine en prélude au lancement de son dernier clip. Très sollicité par son public, Stromae ne cesse de se représenter à plusieurs évènements artistiques. Il a d’ailleurs été la tête d’affiche du dernier festival Francofolies, où il a assuré et tenu en haleine tout un public. Parce qu’il voulait assurer une permanence pour la promotion de cet album, il planifia d’autres concerts en France à l’automne. Les plus grands rendez-vous de ces événements très attendus par le public français furent ceux de Paris Bercy. Inutile de rappeler que les tickets concerts de ses représentations furent vite vendus.

Une vie privée bien au chaud

La vie privée de la vedette belge n’est pas aussi mouvementée que sa carrière artistique. En effet, derrière ses productions musicales, ses concerts, et ses interventions télévisuelles l’artiste sait bien protéger sa vie privée. En juin 2011, il avait déclaré qu’il sortait avec l’ancienne Miss belge Tatiana Silva Braga Tavares. Leur liaison n’a pas fait long feu puisqu’ils ont rompu en septembre 2012. Stromae est actuellement en couple avec la styliste de NamurCoralie Barbier. Ses relations privées sont donc peu exposées au public puisqu’on n’en sait pas plus.

Influences artistiques

Le genre musical de Stromae est un style typique influencé par l’électro new beat apparu en Belgique, le hip hop, ainsi que la world music. Il est l’icône de la génération new beat et se laisse bien emporter par les sonorités afro du Congo, celles qui l’ont bercé au cours de son enfance. Il est également comparé au chanteur Jacques Brel pour sa gestuelle et sa manière de s’exprimer

Les thèmes chantés par Stromae

L’artiste dans ses tubes aborde des thèmes contemporains et graves sur des percussions dansantes qui font bien bouger. Si son 1er album « Cheese » traite de sujets comme le recommencement de l’amour, la maltraitance, la chronique ironique d’un été, le festif, ou la foi, « Racine Carrée » se consacre aux influences négatives des réseaux sociaux, l’absence de paternité, les problèmes de couple, les cigarettes et le cancer, le sida, les rapports Nord-sud etc.

Stromae et la mode vestimentaire

Stromae ne vit pas que de ses chansons et des ses concerts. Se lançant dans la mode, la star belge possède sa propre marque de vêtements prêt-à-porter. Sa collection de vêtements porte le nom de « Mosaert ». Les habits sont créés avec la collaboration de sa fiancée, la styliste Coralie Barbier. Les vêtements traduisent tous les idéologies véhiculées à travers l’album « Racine Carrée ». Ils sont mis en vente en ligne sur le site internet de Mosaert et sont également disponibles dans les magasins de la boutique Colette à Paris.

Discographie

Le répertoire discographique de Stromae est bien distingué par ses tubes à succès planétaire. Ainsi il est composé de deux albums, et d’autres productions audio et vidéo. Au menu de ses albums, figurent bien entendu « Cheese » sorti en 2010 ainsi que « Racine Carrée » sorti en 2013. En dehors de ces deux albums, l’artiste belge dispose aussi d’un EP qu’il avait sorti en 2007 à ses débuts. Il s’agit du titre « Juste un cerveau, un flow, un fond et un mic ». Stromae a également produit quelques mixtapes. En effet, en 2006, il a sorti « Freestyle Finest » et « Mixture Electro » en 2009. Stromae a également tourné dans un film, notamment le DVD de Jamel Debbouze intitulé « Made in Jamel ». Le film a opéré sa sortie cinématographique le 1er décembre 2010.

Un palmarès auréolé de divers titres

La jeune carrière de Stromae est particulièrement extraordinaire. Elle est marquée par de nombreux concerts au cours desquels les tickets concerts s’écoulent vite comme de petits pains et les salles se remplissent. Lorsqu’on arpente les marches du succès musical de cette manière et qu’on est adulé par tout un public, cela entraine forcément l’obtention de divers titres, prix et trophées. La brillante carrière de Stromae n’y fait pas exception. Entre ses nombreuses représentations lors de ses concerts, ses sorties d’album, de singles et de vidéos, la star belge a su gagner plusieurs distinctions honorifiques. Son palmarès est rempli de titres prestigieux comme les trophées NRJ Music Awards, et Mtv Europe Music Awards. Il a remporté à plusieurs reprises des prix tels que chanteur de l’année, meilleur clip, meilleur artiste francophone belge, meilleur artiste masculin et plein d’autres nominations.

 Stromae n’est qu’au début d’une longue carrière qui le mènera à coup sûr vers plus de gloires, de triomphes et de trophées. Le rappeur Belge est un faiseur de tubes originaux et son public ne se lassera pas de ses créations artistiques.

Les concerts à venir

Stromae est parti pour sa dernière tournée de concert, 14 dates prévues dont les places sont rares et limités.

En septembre 2014, Stromae annonce qu'il décide de suspendre sa carrière musicale : « Je pense que le succès du deuxième album a été si important que je vais prendre du temps pour retrouver une vie normale, être normal et m'en aller pendant deux ou trois ou même quatre ans avant d'en faire un autre. Je ne sais pas », avant de rajouter : « Je veux retrouver une vie normale »

Plus

Tickets Stromae 

Nous n'avons pas de tickets disponible dans cette catégorie, pour le moment.